Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2019

.

Tout est devenu fragile pour moi à vingt ans. Depuis, je n'ai pu dormir

sans une lampe, ni me coucher sans penser que j'allais peut-être pas

me réveiller. Cette histoire m'a trotté dans la tête. Une telle précarité...

Qu'un homme passe comme un chien(...) S'installer, acheter une maison,

s'aménager une jolie existence, alors qu'il y a cette menace, toujours,

non! Je préfère vivre dans les hôtels, les cafés, les lieux de passages.

 

                           Giacometti, "Entretien avec Jeau Clay"(1963), in Ecrits.

 

 

 

Son sang

Je n'y repense que maintenant. En travaillant.

"on doit finir nos vies d'avant" Non, ce n'était pas ça. Pas exactement ça. Pas "finir nos vies d'avant".

Les vies d'avant ne sont jamais finies. Surtout avec des enfants. Mais ça voulait dire ça. ça voulait dire

le lieu, le temps. 

Il dit souvent les phrases justes. Les phrases qui résonnent. Les phrases synthèse qui pointent le sommet.

Pile dans le mille. Pas à côté. J'aime bien. ça me rassure. J'aime qu'il dise juste. J'aime qu'il soit fort et

fragile. J'aime lui. L'encre qui coule entre ses lignes. L'alphabet du bien. Sa blancheur, son sang. 

 

 

 

07 février 2019

.

Les mots qu'écrit mon voisin n'exigent rien, je les contemple dans leur ordre

d'apparition successif, comme je regarderais une table ou un porte-manteau.

Au contraire, les mots que j'écris sont des exigences. C'est la façon même dont

je les saisis à travers mon activité créatrice qui les constitue comme tels: ils

apparaissent comme des potentialités devant être réalisées. Non pas devant

être réalisées par moi. Le moi n'apparaît point ici. Je sens simplement la traction

qu'ils exercent. Je sens objectivement leur exigence. Je les vois se réaliser et en

même temps réclamer de se réaliser davantage. Et je puis bien penser les mots

que trace mon voisin comme exigeants de lui leur réalisation : je ne sens pas cette

exigence.

                                                         Sartre. Esquisse d'une théorie des émotions.

 

 

 

04 février 2019

Voir-dessiner-voir

 

On devrait  dessiner ou peindre le modèle tel que nous le voyons, tout simplement tel que nous le voyons.

Simplement? Elle est justement là la difficulté! Le dessiner tel que nous le voyons et non tel que nous le

connaissons. Et non comme nous savons à quoi il devrait ressembler, et non comme d'autres se souviennent

l'avoir vu! C'est uniquement en oubliant ce que l'on ne voit pas, que l'on peut arriver à la ressemblance essentielle.

Lorsque le portrait est vivant, il est forcément ressemblant.

 

                                                    Alberto Giacometti, "Entretien avec Gotthard Jedlika" (1953), in écrits, p193-194

 

 

 

 

01 février 2019

.

Pour quoi le regard envisage-t-il les choses?

 

 

 

 

 

.

Capture d’écran 2019-01-28 à 10.47.48.png

 

 

 

21 décembre 2018

.

avion.jpg

Comment s'appelle l'avion qui volera mon amour?

                                                                                      

 

 

 

 

17 décembre 2018

.

IMG_6274.jpg

12 décembre 2018

Le temps est si court

Arrête-toi.

Prends une photo.

Ici, tout est bien, tout est beau.

Mon Grand, mon Homme,

mon pas pareil.

Celui qui a la voix

Celui qui regarde doux

Celui qui dépoussière la trace, sans voie, qui marquait mon corps en arrière.

Dis-moi

Dis-moi qu'un jour955b20a5363e56759b779c1fe602513b.pngce sera ça.